Actiprima

De quelle façon doit-on décaisser ses actifs de retraite?


Au fil du temps, vous avez sûrement reçu de nombreux conseils et lu plusieurs articles concernant les meilleures façons d’investir pour préparer votre retraite. Quand cette période approche, la partie n’est toutefois pas terminée! Il faut en effet connaître et appliquer des méthodes pour gérer efficacement le retrait de ses REER et de ses autres actifs. Une mauvaise stratégie de décaissement peut avoir des impacts fiscaux importants et affecter la valeur de vos actifs, c’est pourquoi une bonne planification s’impose!

Les méthodes de décaissement varient en fonction de votre situation, de votre âge, du type de comptes que vous détenez et du capital accumulé. Toutefois, certaines règles de base sont bonnes à connaître.

1 - Décaissez les REER en dernier

Il est fortement conseillé de retirer d’abord l’argent des comptes non enregistrés, ensuite les CELI, et de terminer avec les REER et CRI. Cette règle a pour but de vous faire profiter le plus longtemps possible du report d’impôt des comptes enregistrés. Si cette méthode est généralement juste, il n’est cependant pas judicieux de réduire à zéro les économies hors REER, car celles-ci peuvent être très utiles pour pallier des dépenses imprévues.

2 – Étirez le retrait des REER

Avant 71 ans, même si vous êtes à la retraite, aucune loi ne vous force à retirer vos REER. Passé cet âge cependant, l'État vous obligera à sortir ces économies. Pour réduire votre charge fiscale, tentez donc de décaisser vos REER sur la période la plus longue possible, ou lorsque vos revenus provenant des autres sources auront considérablement diminué. À titre d’exemple, si votre conjoint(e) est plus jeune, vous pourriez tirer avantage de baser vos retraits sur son âge.

3 - Repoussez le RRQ

Pour ce qui est du Régime des Rentes du Québec, plus votre espérance de vie est grande, plus il est avantageux d’être patient avant d’y toucher. Pourquoi? Parce que si vous attendez après 65 ans, votre rente sera bonifiée de 8,4 % pour chaque année de report (et ce jusqu’à vos 70 ans). Donc, à moins d’un problème de santé ou d’un antécédent familial pouvant affecter votre espérance de vie, il est payant de laisser croître ce montant. Plusieurs simulations financières ont établi que vous maximiserez vos revenus provenant de la RRQ si vous commencez à les recevoir à compter de 68 ans.

4 – Évaluez l’idée d’une rente viagère

La rente viagère est un produit d’assurance qui reproduit le principe d’un fonds à prestations déterminées. Elle a l'avantage d'avoir des rendements stables, en plus d’offrir une tranquillité d'esprit au retraité puisque les prestations lui sont versées pour le reste de sa vie.

Le décaissement : une étape à préparer

Nous vous conseillons de penser à votre plan de décaissement quelques années avant de prendre votre retraite. Vous pourrez, du même coup, calculer si l’épargne que vous avez accumulée sera suffisante et ajuster le tir, si nécessaire.

Fractionnement du revenu de pension, transfert d’un REER dans un FERR, désimmobilisation d’un CRI, plusieurs stratégies doivent être évaluées afin de minimiser votre charge fiscale à la retraite. Prenez rendez-vous avec votre conseiller pour parler de décaissement et mettre sur pied un plan qui correspond à vos besoins!


418-226-ASUR (2787)
Sans frais : 1-833-862-ASUR (2787)


10961, 2e Avenue, Saint-Georges, QC G5Y 1V9 / Télécopieur : 418-226-2788


 Suivez-nous Suivez-nous

Actiprima 2019 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Web - iClic.com